Le B.A. BA des Bonnes Attitudes

14 11 2008

J’ai récemment emménagé dans une petite ville de l’agglomération de Montpellier.

Ce matin, je me suis rendue dans son hôtel de ville pour obtenir des informations sur les activités proposées aux jeunes enfants.

La personne derrière son “comptoir” a grommelé quelques mots m’indiquant le pupitre sur lequel trônaient les divers formulaires d’inscription. Pas de contact visuel si peu de courtoisie : Mauvais début de journée !

Est-il si difficile de paraître de bonne humeur ? d’esquisser un sourire ? un regard ?

Je disais donc, ma petite tribu s’est installée dans une ravissante maison de type provençal où cependant les possibilité de rangement ne sont pas légion.

Ni une ni deux je fonce chez… vous savez, c’est ce grand magasin où vous passez votre temps à tourner en rond ou en carré parfois même vous slalomez ou tracez des diagonales, vous montez, vous redescendez parce qu’il vous manque toujours le n°de l’allée où vous devrez ensuite vous rendre avec votre échelle pour aller chercher les pièces détachées qui composeront LE meuble !

Oui parce que l’enseigne en question encourage les activités manuelles en famille !

Bref. En fait, ça me barbe d’y aller autant sans doute que ces milliers de visiteurs que l’enseigne accueille chaque jour (en tout cas ici à Montpellier). C’est noir de monde, heureusement en sortie de caisse il y a le menu TOUT COMPRIS à 2 € et ce serait dommage de s’en priver !

Mais avant ça : opération chariot ! Zut de zut… même pour attraper un chariot il faudra attendre son tour est-ce que j’ai une pièce de 1 € ? un jeton peut être ? qu’importe, ici c’est le Disneyland du meuble en pièce détaché, ils ont tout prévu il y a un monnayeur (mais il n’accepte pas les CB)

Heureusement aujourd’hui j’ai la positive attitude !

Je m’impatiente un peu quand même et dans le rang les conversations s’échauffent : chariot à plateau ou chariot panier ? Sinon il y a le chariot pour sac avec ou sans siège enfant…

Bon sang ça avance ou non ?

Et là… surgissent de je ne sais où 2 gars aux couleurs de l’enseigne passant tel des cabris d’un chariot (à plateau) à l’autre, riant (beaucoup même), sifflotant… “le sacre du printemps”… du vrai Béjart !

C’était génial ! ils avaient réussi à me mettre dans de bonnes dispositions pour la suite de mon programme.

Leur attitude avait été contagieuse, elle avait influencé mon comportement et je me sentais d’humeur joyeuse sans y réfléchir. Nous avons tous envie de rencontrer des gens positifs, de bonne humeur…

J’étais contaminée.

Notre esprit et notre corps forment un seul et même système, modifiez l’un d’entre eux et l’autre suivra.

L’ ATTITUDE, c’est la première chose que les gens remarquent chez nous et elle influence notre entourage. Il est possible de la contrôler et de l’adapter si on le souhaite…

Je vous laisse méditer là dessus !